Confession de foi

Je souscris sans réserve à la confession de foi de la Fraternité des ouvriers évangéliques de Québec et sa région, Celle-ci correspond essentiellement à la déclaration de foi des adhérents de l’Alliance évangélique du Canada, c’est-à-dire :

1.    Je crois que les Saintes Écritures, telles que données par Dieu dès les origines, sont d’inspiration divine, infaillibles et entièrement dignes de confiance ; elles constituent l’autorité unique et suprême en matière de foi et de conduite.

2.    Je crois qu’il y a un seul Dieu, qui existe éternellement en trois personnes : le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

3.    Je crois que Dieu s’est fait chair dans la personne de notre Seigneur Jésus-Christ ; je crois à sa naissance virginale, à sa nature humaine exempte de péchés, à ses miracles d’ordre divin, à sa mort expiatoire sur la croix pour nos péchés, à la résurrection de son corps, à sa victoire sur Satan et les anges déchus, à son ascension, à son œuvre continuelle de médiation et à son retour dans la puissance et la gloire.

4.    Je crois que le salut de l’humanité perdue et pécheresse ne s’obtient que par les vertus du sang versé du Seigneur Jésus-Christ ; ce salut est reçu par la foi, ne dépend pas des œuvres et se caractérise par la régénération du Saint-Esprit.

5.    Je crois que le Saint-Esprit permet aux croyants de vivre une vie sainte, de témoigner et de travailler pour le Seigneur Jésus-Christ.

6.    Je crois que l’Église, corps du Christ, est constituée de tous les vrais croyants.

7.    Je crois qu’à la fin des temps, Dieu jugera les vivants et les morts : ceux qui sont sauvés ressusciteront pour la vie, ceux qui sont perdus ressusciteront pour la damnation.

Concernant l’article 1, je souscris également à l’affirmation (octobre 2015) de l’École de théologie évangélique du Québec (ÉTEQ) sur le statut et l’autorité des Écritures :

Le Christ est la révélation ultime de Dieu. Dieu s’est aussi révélé par la Bible, qui témoigne du Christ. Dieu a guidé la formation des livres bibliques et du Canon. Toute l’Écriture, Ancien et Nouveau Testaments, est inspirée par l’Esprit de Dieu. Toute la Bible est la Parole de Dieu pour le peuple de Dieu. Dieu parle à son peuple, encore aujourd’hui, à travers l’Écriture. La Bible est la vérité, entièrement digne de confiance. Elle est l’autorité ultime et finale en matière de foi, de pensée et de pratique. Toute confession de foi, crédo, tradition ou enseignement doit chercher à s’approprier et à expliquer la vérité biblique.

L’inspiration divine n’implique aucunement que les auteurs de la Bible n’ont pas eu recours à leur propre intelligence, facultés et autres ressources. Nous admettons également l’usage de genres littéraires et de conventions littéraires et historiographiques parfois différentes des nôtres puisque ancrées dans les cultures où la Bible a été composée.

La Bible n’est pas seulement le témoin de la révélation (bien qu’elle soit aussi cela), elle est elle-même révélation : Dieu se fait connaître par elle. La Bible a été donnée par Dieu à son peuple pour « communiquer la sagesse qui conduit au salut par la foi qui est dans le Christ Jésus » et pour « l’enseignement, la réfutation de l’erreur, la correction, l’instruction dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit pleinement qualifié, équipé pour toute œuvre bonne » (2 Tim 3.15-17). Par conséquent, nous approchons les Écritures avec confiance et soumission. Nous accueillons et même célébrons l’autorité des Écritures et nous nous engageons à suivre le Christ à leur lumière.

Concernant l’article 7, rappelons que «la réalité du jugement fait partie de l’Évangile, car il s’agit de la bonne nouvelle que le mal n’aura pas le dernier mot, mais sera détruit par Dieu» (Christopher J. H. Wright, The Mission God’s People, p. 44, ma traduction).

N’hésitez pas à participer au forum chrétien la Rencontre, une communauté de dialogue à propos de la foi chrétienne, dont la mission prolonge celle de Savoir et croire .ca.

Auteur : Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Édité : les 19 avril et 28 octobre 2017.