Statistiques d’utilisation du site Savoir et croire .ca

Vous vous demandez qui d’autre que vous s’intéresse aux contenus du présent site ? Combien sont-ils ? d’où proviennent-ils ? Quelles sont leurs langues d’usage ? Ce sont là des questions qui me préoccupent aussi. Les observations suivantes résultent d’un effort de ma part de progresser vers une meilleure compréhension de l’intérêt réel suscité par le site Savoir et croire .ca. Celles-ci vous intéresseront peut-être.

1. Nombre, origine et langue des sessions

L’on observe une progression constante dans le nombre total de sessions par trimestres depuis la mise en ligne du présent site le 17 mai 2013, jusqu’au 16 août 2015 :

Le pays le mieux représenté est le Canada, suivi d’une centaine d’autres pays, dont les États-Unis, le Brésil, la France, la Chine, le Japon, l’Angleterre, la Russie, l’Allemagne, la Corée du Sud, les Pays-Bas, les Indes, l’Australie, l’Argentine, le Mexique et le Portugal :

Le français est la langue dominante des visiteurs (selon la configuration des claviers), mais l’on compte aussi des utilisateurs de langue anglaise, portugaise, espagnole et italienne.

nb_visites_selon_langues_au_2015_08_16

2. Nombre de sessions en fonction de leur durée

De 17 mai 2013 au 16 août 2015, près de 70 % des sessions étaient entre 0 sec. et 1 min. Il importe de savoir que même des visites d’une durée de 0 à 60 secondes peuvent s’avérer significatives. Par exemple, le temps pris par un internaute pour lire la première page d’une session n’est comptabilisé que si celui-ci accède ensuite aussi à une autre page ou interagit, par ex., en cliquant sur un lien ou un bouton. Si donc lors d’une visite, l’internaute passe 10 minutes à lire la première page du site, la durée statistique sera de 0 seconde.

Le même principe s’applique à toutes les pages consultées par un utilisateur lors d’une même session, d’où la durée de la dernière page visitée n’est pas comptabilisée. Il est donc difficile de connaître l’intérêt réel porté au site Savoir et croire .ca sur la seule base du nombre de visites, même si celles-ci représentent plusieurs pays et langues du monde.

Si l’on peut trouver malgré tout un peu d’encouragement dans la progression des chiffres présentés à la section précédente, il est utile de considérer également les données dont nous disposons plus spécifiquement à la lumière des durées de chacune des visites.

Considéré sous cet angle, l’on constate qu’il y a une somme non négligeable de visites dont les durées sont un peu plus longues et que leur nombre cumulatif s’est accru depuis un an. Comme on le voit ci-dessous, le nombre cumulatif de visites de 30 minutes et plus a doublé depuis que cette même donnée a été comptabilisée l’année précédente. Il en est également ainsi pour les visites de 10 à 30 minutes et de celles entre 3 et 10 minutes.

3. Nombre de municipalités dont les sessions sont d’une durée de 5 minutes et plus

Une autre indicateur statistique de l’intérêt des visiteurs de Savoir et croire .ca consiste à observer la durée moyenne des visites en fonction des municipalités et pays d’origine. Le graphique suivant illustre le nombre de municipalités et de pays d’origine de celles-ci qui ont à leur actif de nouveaux visiteurs dont les sessions étaient de 5 minutes et plus.

Villes dont la durée moyenne des visites était de cinq minutes et plus

En ne comptabilisant que les nouveaux utilisateurs accédant à Savoir et croire .ca depuis les villes dont la durée moyenne des visites est de 5 minutes et plus pour chacun des neuf trimestres entre le 17 mai 2013 et le 16 août 2015, l’on observe encore une croissance.

nbnvxvisiteursdsvilles5minetplus_tendance

Il est intéressant d’observer non seulement la croissance dans le nombre de villes et de pays d’origine des visites d’une durée de 5 minutes et plus, mais également de constater que le nombre de sessions répondant à ces mêmes critères sont aussi en progression.

sessions-par-trimestre-depuis-villes-5minetplus

En se basant sur les municipalités dont la durée moyenne des sessions est de 5 minutes et plus à chacun des trimestres, les nombres de visiteurs et de sessions observés sont plus humbles, mais mieux assurés que pour les statistiques basées sur toutes les sessions enregistrées. Autrement dit, bien que le site Savoir et croire .ca ne rejoigne pas massivement les populations de la planète, le nombre des visiteurs qui le fréquentent semble généralement être en progression d’un trimestre au suivant.

4. Répartition des sessions entre visiteurs habitués et nouveaux-venus sur le site

Il peut également être intéressant d’observer à partir des données concernant toutes les sessions et tous les utilisateurs qui visitent Savoir et croire .ca quelle est la répartition entre les visiteurs qui reviennent et ceux qui sont nouveaux sur le site.

comparaisondesvieuxetnouveauxvisiteurspourles9premierstrimestres

N’hésitez pas à participer au forum chrétien la Rencontre, une communauté de dialogue à propos de la foi chrétienne, dont la mission prolonge celle de Savoir et croire .ca.

Auteur : Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Édité : le 11 septembre 2015.

Save