Développer un site Web multilingue

La traduction de www.savoiretcroire.ca représente un défi important. Cette page concerne spécifiquement la production d’un site navigable en plus d’une langue. Ma démarche d’autoformation à cet égard a été structuré autour des étapes suivantes :

  • Du 2 février au 11 mai 2013, je m’appuyais sur le gabarit Web de Arcsin pour développer la structure de navigation monolingue d’une première version de www.savoiretcroire.ca.
  • Les 12 et 13 mai, procédant par essai et erreur et en m’inspirant des sites bilingues ou multilingues qui se trouvaient sur le Web, je réussissais à appliquer à la page d’accueil une structure de navigation trilingue : www.savoiretcroire.ca/2013/.
  • Le 13 mai 2013, disposant d’une structure de navigation trilingue, j’ai choisi de préparer immédiatement une traduction anglaise et espagnole du texte de base de la page d’accueil de www.savoiretcroire.ca.
  • En février et mai 2013, je produisais le texte de base en français seulement pour toutes les autres pages de la version de mon site web qui existaient à ce moment là.
  • Lors donc que www.savoiretcroire.ca fut mis en ligne, le 20 mai 2013, seule la page d’accueil avait été traduite. Les autres pages du site étaient en français.
  • Du 11 au 31 octobre, la structure de navigation trilingue de la page d’accueil a été appliquée à tout www.savoiretcroire.ca, en même temps que s’amorçaient les travaux de traduction anglaise et espagnole des autres pages.
  • C’est dans le cadre de ces travaux de traduction que j’ai découvert l’existence des concordanciers Linguee et  WeBiText. Ces outils fournissent un aperçu rapide de l’usage courant de termes ou expressions précises, ainsi que leurs équivalents dans d’autres langues. Le second,  WeBiText, a ceci d’intéressant : il permet de préciser un corpus à partir duquel les recherches sont faites, par exemple tous les sites du gouvernement du Canada, ou encore un site web de notre choix.
  • C’est dans un tout autre contexte qu’une collègue de travail a attiré mon attention sur l’existence de Lexilogos, un site Web dans une catégorie à part, car il fournit de multiples outils : dictionnaires unilingues, dictionnaires de traduction, claviers permettant de saisir les caractères spéciaux de certaines langues, et plus encore.
  • Le 13 juin 2014 www.savoiretcroire.ca passait d’une interface basée strictement sur les technologies css et html vers une plateforme WordPress dont la fonction multilingue était et demeure assumée par l’extension Polylang. À cet égard, wplang.org  est riche en conseils pour la mise en oeuvre d’un site WordPress multilingue.

L’une des plus grandes difficultés associées à cette tâche de traduction dont la majeure partie a été réalisée entre octobre et décembre 2013 était celle de déterminer où je plaçais mes priorités. D’une part, il n’était pas toujours évident de décider quelles pages il serait préférable de traduire en premier et vers quelle langue. D’autre part, j’ai parfois jugé utile d’interrompre les travaux de traduction pour parachever le contenu de certaines pages web jusque là restées plus schématique que je ne le souhaitais. Mais surtout, je voulais éviter de me laisser absorber par mon engouement pour cette entreprise de traduction pour moi très motivante, alors qu’il existe bien d’autres dimensions à ma vie.

Par la suite la difficulté a été de trouver des plages de temps pour parachever la traduction des quelques pages non encore traduites et pour faire la mise à jour des pages dont les contenus avaient été significativement modifiés en français. La nouvelle interface WordPress associée à Polylang favorisent une approche plus souple puisqu’une page non traduite dans une langue donnée n’est pas forcément visible dans cette langue.

Je compte tirer profit de cette dernière possibilité pour la publication d’articles qui ne seront pas nécessairement traduits dans les autres langues du site, mais pas pour les pages principales accessibles par les menus, afin d’éviter de compromettre l’intégrité d’ensemble des pages principales du site dans chacune de ses trois langues. Pour l’instant, les pages Web accessibles par les menus ont une correspondance exacte d’une langue à l’autre.

À l’usage, je me suis rendu compte que l’intégrité de la fonction trilingue du site dépendait non seulement des pages principales ou secondaires, mais aussi des articles. Puis, j’ai découvert Loco Translate, un plug-in WordPress conçu pour permettre de traduire les thèmes ou les plug-ins WordPress qui ne le seraient pas dans une langue donnée. Cette découverte m’a conduit vers l’éditeur Poedit et un tutoriel publié sur WordPress Chanel par Émilien Denis : Poedit, outil de traduction de thèmes et plugins WordPress. Ces outils permettent de modifier les traductions qui ne me conviennent pas, par exemple, lorsqu’un libellé français trop long brise l’harmonie visuelle d’une section du site.

N’hésitez pas à participer au forum chrétien la Rencontre, une communauté de dialogue à propos de la foi chrétienne, dont la mission prolonge celle de Savoir et croire .ca. L’une des sections du forum est réservée à certains des aspects techniques discutés ici. Votre participation peut y être faite selon votre préférence en français, en anglais ou en espagnol.

Auteur : Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Édité : le 19 juillet 2016.