Foi chrétienne

La perspective divine – ou théologique – de la foi chrétienne, par opposition à la perspective anthropologique – ou humaine – développée à la section précédente a été effleurée dans l’homélie, Croire, savoir, confiance et foi chrétienne (pdf).

Dans cet exposé, comme dans les sections de mon mémoire de maîtrise où il est question de mon propre rapport à la foi et à la vérité, je n’entrais pas dans les contenus spécifiques qui rattachent la foi à la réalité objective à laquelle elle correspond. Cette lacune est enfin comblée par l’homélie Habakuk – la foi au Maître de l’univers (pdf); également accessible en format mp3 : Habakuk – la foi au maître de l’univers (enregistrement audio du message présenté le 24 février 2013 à la Communauté Chrétienne des Deux Rives).

Pour une présentation des éléments de base qui constituent la foi chrétienne et distinguent celle-ci des autres formes de croyances, veuillez consulter la série de six leçons intitulée Le Symbole des Apôtres proposé en version française par Third Millenium Ministries en collaboration avec Héritage huguenot. Voir aussi la série d’articles en cours d’élaboration sur le crédo de l’Association des Églises Baptistes Évangéliques du Québec.

Les quelques sites Web et liens ci-dessous sont dignes d’intérêt pour ceux qui chercheraient à comprendre en quoi consiste le christianisme et comment il se distingue des autres modes contemporains de pensée et de vie ou pour ceux qui voudraient approfondir leur foi chrétienne :

  • Église Chrétienne Réformée de Beauce – Que croyons-nous? Cette page du site Web d’une Église locale québécoise donne accès aux grandes confessions de foi de tradition Réformée. La plupart de leurs articles de foi sont aussi l’objet d’adhésion des chrétiens des autres traditions protestantes évangéliques du Québec et de la francophonie. Cela se comprend mieux si l’on admet que les formulations n’ont pas à être identiques. Quant à ceux de ces articles de foi qui ne font pas ou plus consensus dans les milieux évangéliques aujourd’hui, en lire soi-même le texte avec une sensibilité à leur contexte historique favorise le respect envers nos frères de convictions divergentes aux nôtres.
  • Ressources chrétiennes : l’on trouvera ici beaucoup d’information sur la foi chrétienne, par exemple, L’histoire la plus formidable qui n’avait encore jamais été racontée. Les travailleurs humanitaires chrétiens y sont mis en honneur pour leur participation active à la souffrance humaine partout dans le monde – exemple du type méconnu d’engagement auquel conduit la foi chrétienne dans la vie d’innombrables individus.
  • Le Catéchisme (chrétien Réformé) de Heidelberg. Il pourrait servir de base quotidienne de réflexion sur les questions parmi les plus importantes à se poser pour jouir pleinement de l’assurance offerte par une adhésion sainement comprise aux enseignements du Seigneur Jésus Christ tels qu’ils nous sont transmis dans la Bible.
  • C’est par l’entremise du ministère en ligne de l’Église Évangélique Méthodiste d’Agen  que je me suis intéressé à l’Union de l’Église évangélique méthodiste de France. Autant la déclaration de foi de la première est simple et limpide, autant celle de la seconde est riche d’enseignements pratiques pour naviguer dans l’univers complexe d’aujourd’hui. Les prises de position sociales de cette Église sont de nature à favoriser une saine compréhension de l’étendue des implications de la foi chrétienne pour tous, et à susciter une réflexion approfondie concernant les grands enjeux de nos sociétés contemporaines.
  • La présentation de l’Association d’Églises Réformées Baptistes du Québec et de ses racines historiques permet de comprendre dans les grandes lignes ce qui distingue ces églises de celles dites Réformées.  L‘Église Réformée Baptiste de la Capitale quant à elle fournit une confession de foi et un catéchisme susceptibles d’édifier tout croyant.
  • Dans la lignée de la réforme radicale identifié ci-dessus, le Réseau Fraternel Évangélique Français (Réseau FEF) se définit lui-même par une réflexion contemporaine qui mérite d’être étudiée. À la section Qui sommes-nous ? de leur site, l’on peut trouver leur confession de foi et en télécharger une version avec références bibliques. Leur déclaration d’identité, de vocation, et leur survol historique fournissent un éclairage sur la foi chrétienne en même temps que sur ce Réseau Évangélique.
  • L’Église Évangélique Internationale de Genève adopte un modèle d’autonomie d’église locale, en collaboration libre avec d’autres églises, mais n’acceptant aucune autorité extérieure. Sa confession de foi, fort détaillée, est présentée en terme de ce que « nous enseignons » plutôt que de ce que « nous croyons ». Cela rejoint la pratique de certaines autres Églises fondées sur des confessions de foi détaillées, de ne pas imposer à leur membre de croire chaque détail de la confession de foi, mais revêt l’avantage d’exprimer explicitement cette réalité à même l’articulation de la confession de foi.

Au reste, l’article Convictions essentielles et secondaires ? montre comment peuvent être résolues les impasses entre des positions si diverses qu’elles sont parfois incompatibles entre elles : en gardant le regard fixé sur les vérités essentielles de la foi chrétienne. De plus, les articles Pourquoi des confessions de foi? de Henry Beets, et Une confession de foi, pourquoi faire? de Sylvain Romerowsi, peuvent aider à comprendre la pertinence et les limites des confessions de foi pour les croyants et les églises de tout temps et d’aujourd’hui. Enfin, cette réflexion ne saurait passer outre une lecture de la Déclaration de la FEF sur le mouvement œcuménique, où l’on prend à coeur le respect envers les convictions d’autrui sans pour autant délaisser la priorité du respect de la foi apostolique (Éph. 2:20; Jude 3).

Vous aimeriez savoir par où commencer pour établir une relation personnelle avec Dieu par son Fils Jésus-Christ ? Il existe une présentation audiovisuelle toute simple qui pourrait vous aider à avancer dans cette voie : À toi de voir Dieu. Vous aimeriez orienter votre vie vers ce que Dieu enseigne ? Le site compagnon du précédent pourrait vous être utile – bien que destiné aux jeunes, sa portée est universelle : À toi de voir. Les vérités présentées oralement dans À toi de voir Dieu sont développées par écrit sous Connaître Dieu personnellement du forum chrétien la Rencontre. Rejoignez-nous y !

Vous vous demandez plutôt si Jésus a réellement existé, s’il était vraiment qui les églises chrétiennes prétendent qu’il est et s’il est pertinent de croire en Jésus aujourd’hui?
Le site Y-Jésus présente les faits au sujet de Jésus selon une perspective d’érudits. Lire attentivement les contenus proposés et réfléchir à ses arguments pourraient vous aider à répondre à certaines de vos questions à propos de la véracité des faits concernant Jésus.

Vous seriez dorénavant prêt à vous rendre compte par vous même de ce que dit la Bible concernant Jésus-Christ ? Le guide Découvrez l’essentiel de la Bible est conçu pour cela. L’un de ses principes directeurs  :  «Si les Juifs se sont convertis “en masse” à la Pentecôte, c’est qu’ils ont eu 2000 ans de préparation pédagogique : leur histoire (création – rupture – initiatives divines – la loi et la culpabilité – la notion de sacrifice…) a préparé la rédemption en Jésus. Ce livret reprend ces récits et donne un contexte à la venue de Jésus » (Guide d’utilisation du livret découverte « L’essentiel du message de la Bible »). Ce matériel est offert gracieusement pour l’usage de tous à la page Découvrez l’essentiel de la Bible : un outil facile à utiliser pour présenter l’Évangile du site Un poisson dans le net.

Voici quelques autres ressources concernant des éléments essentiels de la foi chrétienne :

La version anglaise de cette page (Christian Faith) donne accès à des ressources d’autres sites Web visant eux aussi à aider à comprendre et à s’approprier la foi chrétienne.

N’hésitez pas à participer au forum chrétien la Rencontre, une communauté de dialogue à propos de la foi chrétienne, dont la mission prolonge celle de Savoir et croire .ca.

Auteur : Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Modifications : le 11 mai 2016; le 11 mai 2017.