Êtes-vous entouré de lumière, mais attiré par les ténèbres?

Le présent article, Êtes-vous entouré de lumière, mais attiré par les ténèbres? propose une réflexion sur la symbolique de la lumière et des ténèbres. Bien que méconnue dans certain milieux, cette symbolique nous parle d’une réalité spirituelle qui nous invite à choisir la vérité plutôt que le mensonge, le bien plutôt que le mal, la vie plutôt que la mort.  

1. Lumière et ténèbres : une symbolique méconnue de plusieurs

J’étais il y a plusieurs années étonné de l’incompréhension quasi totale d’un groupe de personnes avec qui nous partagions sur le symbole de la lumière et des ténèbres comme contraste entre vérité et mensonge et comme représentation du bien s’opposant au mal.

Quelques années plus tard, quelle ne fut pas à nouveau ma surprise de découvrir que les tenants de certaines  idéologies   affirment sans sourciller : «la vérité n’existe pas» ou «le mal n’existe pas».

Inspirés par ces courants de pensée, plusieurs préfèrent parler de ce qui résonne vrai et juste pour soi-même, afin de ne rien imposer aux autres. Nous avons recours à des expressions comme «je ne le sens pas» ou «je le sens» mettant l’accent sur une dimension valable de ce que nous ressentons par rapport à une situation donnée ou à une invitation que l’on nous fait. Par contre, nous entendons moins et nous affirmons moins qu’une chose est vraie ou fausse basée sur une réalité objective extérieure à nous.

2. Lumière et ténèbres : Symboles d’une réalité spirituelle

Cette tendance est accentuée à son degré le plus extrême lorsque nous parlons des vérités éternelles. Plusieurs personnes traitent cette dimension de l’existence comme si chacun détenait la capacité et la puissance personnelle de déterminer le vrai et le juste par ses seuls désirs.

La question soulevée dans le présent article pourrait être formulée de plusieurs façons. Sommes-nous attiré par les ténèbres au point de refuser de voir la lumière tout autour? Lorsque nous répétons les slogans populaires s’opposant à tout ce qui a trait à la vérité, sans prendre la peine de vérifier par soi-même ce que disent les textes des Écritures, n’est-ce pas là un rejet de la lumière, étant trop attiré par les ténèbres pour y renoncer.

Pourtant Jésus a affirmé être la lumière du monde et il a déclaré être la vérité. Or celui qui était lumière et vérité a aussi rendu témoignage aux Écritures comme étant vraies. Lisez les quatre évangiles, ou seulement l’évangile de Jean si vous préférez, et posez-vous la question de ce que signifient les récits et les enseignements qu’ils contiennent. Que nous apprennent-ils de qui est Jésus ? Que nous apprennent-ils de l’importance de la Parole de Dieu — la Bible — comme source de lumière et de vérité ?

L’article Qui est Jésus-Christ est conçu pour vous aider à poser certaines questions au textes des quatre évangiles, Matthieu, Marc, Luc, Jean, et au livre des Actes.

3. Lumière et ténèbres : symboles d’un choix entre vérité et mensonge

L’on aime beaucoup que les gens soient honnêtes avec nous. Nous n’avons pas tendance à faire confiance à quelqu’un lorsque nous découvrons qu’il nous a menti. Mais qu’en est-il de nous-mêmes ? Cherchons-nous à être honnête avec nos semblables ? Sommes-nous rigoureux ou relâchés dans notre manière de traiter la vérité ?

Progresserions-nous lentement mais sûrement vers une issue de ténèbres, parce que nous ne savons pas ou ne voulons pas prendre en considération la lumière qui nous entoure de toute part ? Serions-nous en marche vers une issue ténébreuse parce que nous n’avons pas appris à discerner le vrai du faux et ne savons donc pas être véridiques ? Ne serait-il pas nécessaire de s’en remettre au Père des  lumières pour nous apprendre à  remplacer le mensonge par la vérité ?.

Daniel Garneau, B Th, B Com, MA.
Le 5 mai 2021.